Dispositif des E2C : un dispositif reconnu efficace pour l’insertion des jeunes

Depuis la création de la première École de la 2e Chance en 1997, près de 80 000 jeunes sont passés par les E2C avec pour objectif une insertion sociale, citoyenne et professionnelle. Dispositif intensif de deuxième chance privilégiant l’immersion en entreprise, les E2C ont dévoilé les résultats positifs de leurs actions en 2016 : le taux de sorties positives vers l’emploi et la formation des jeunes qui suivent le parcours est de 62%, avec l’accompagnement post-formation.

Les E2C citées en exemple dans les rapports publics

L’accompagnement mis en place par le dispositif E2C et ses résultats positifs ont été cités en exemple dans plusieurs rapports institutionnels :

  • Face à la multiplicité des dispositifs en place, la Cour des comptes préconise de recentrer les aides publiques sur les jeunes les plus éloignés de l’emploi et privilégier les dispositifs intensifs comme celui des Écoles de la 2e Chance. « Ces réponses, de courte durée (cinq à six mois) et intensives, combinent accompagnement, formation et resocialisation des jeunes ; elles comportent également le versement d’une allocation mensuelle. La formation préqualifiante délivrée dans ces structures vient compléter les compétences scolaires de base. » (extrait du rapport de la Cour des comptes « L’accès des jeunes à l’emploi : construire des parcours, adapter les aides » novembre 2016).
  • Une note du Conseil d’Analyse Économique (avril 2017) « Prévenir la pauvreté par l’emploi, l’éducation et la mobilité» préconise d’augmenter le nombre de places disponibles dans les Écoles de la 2e Chance. Chaque année, près de 15 000 jeunes sans qualification ni emploi sont accompagnés vers l’emploi par les E2C.

Présentation du dispositif des E2C auprès du nouveau gouvernement

Édith CRESSON, Présidente de la Fondation Édith CRESSON pour les E2C, ainsi que les représentants du Réseau E2C France, Alexandre SCHAJER, Président, et Cyrille COHAS-BOGEY, Directeur Général, ont rencontré les nouveaux membres du gouvernement. L’objectif de ces rencontres était de présenter le dispositif des E2C et les perspectives de développement pour accompagner encore plus de jeunes vers une insertion sociale, citoyenne et professionnelle. Ils ont pu ainsi échanger avec le Premier Ministre, Édouard PHILIPPE, la Ministre du Travail, Muriel PÉNICAUD, le Ministre de la Cohésion des Territoires, Jacques MEZARD et le Secrétaire d’État auprès du Ministre, Julien DENORMANDIE.

À la suite de ces rencontres, Muriel PÉNICAUD, Ministre du Travail, a fait le déplacement à Marseille pour visiter une École de la 2e Chance et mis en avant les dispositifs d’insertion pour les jeunes éloignés de l’emploi : “La jeunesse est une chance ! Donnons-lui la possibilité d’oser et de réussir comme le font l’École de la 2e Chance et l’Epide”.

Elle a pu visiter le site de l’E2C Marseille, participer à un atelier sur la mobilité professionnelle et découvrir la filière-restauration de l’E2C. Sa visite s’est terminée par un échange questions-réponses  avec des stagiaires de l’E2C sous forme de table ronde.

Visite Muriel Penicaud, ministre du Travail, à l'E2C Marseille
Table ronde entre Muriel PENICAUD, Ministre du Travail, et les stagiaires de l’E2C Marseille

Découvrez les témoignages de stagiaires de l’E2C réalisés par le Ministère du Travail : http://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/article/a-l-ecole-de-la-2eme-chance-elarif-et-marie-chantal-temoignent

 

Témoignages de stagiaires de l'E2C Marseille par le Ministère du Travail
Témoignages de stagiaires de l’E2C Marseille par le Ministère du Travail

 

Participation aux concertations nationales sur l’insertion des jeunes

À la demande du Ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, le Réseau E2C France a été désigné membre du Collège de l’insertion des jeunes du Conseil d’Orientation des politiques de Jeunesse (COJ). Placé auprès du Premier ministre, le COJ remplace trois instances consultatives existantes, le Conseil national de l’Éducation Populaire et de la jeunesse, le Conseil national de la Jeunesse ainsi que le Conseil national des Missions locales pour une partie de ses missions. Ce nouveau conseil, créé en 2017, contribue à la coordination et à l’évaluation des politiques publiques relatives à la jeunesse. Il peut être consulté sur les projets de loi et les textes réglementaires et adresser au Gouvernement toutes propositions en vue d’améliorer la situation des jeunes dans notre pays

Le Réseau E2C France participe régulièrement aux concertations nationales (par exemple sur l’anti décrochage, le FSE, la Garantie Européenne pour la Jeunesse…) et entretient des relations suivies avec les services de l’État : DGEFP, DGESCO, CGET

 

Pour en savoir plus sur le dispositif des E2C, son historique, sa labellisation, l’accompagnement proposé aux jeunes les plus éloignés de l’emploi, suivez ce lien : https://reseau-e2c.fr/qui-sommes-nous

 

Label E2C