Qui sommes-nous ?

Les origines du concept E2C

Les Écoles de la 2e Chance (E2C) sont issues des principes contenus dans le Livre Blanc Enseigner et apprendre – Vers la société cognitive, présenté à l’initiative d’Édith CRESSON (alors Commissaire Européen chargé de la Science, de la Recherche et du Développement et ancien 1er ministre) lors du sommet des Chefs d’État de Madrid de décembre 1995, puis adopté par les Ministres de l’Éducation des États Membres de l’Union Européenne. Le projet de bâtir des Écoles de la 2e Chance était inscrit parmi les cinq objectifs transversaux identifiés par le Livre Blanc, “Lutter contre l’exclusion”.

Constat : chaque année, près de 100 000 jeunes sortent du système scolaire sans emploi ni qualification

Selon les derniers chiffres de l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques), 12,9% des jeunes de 15 à 29 ans sont ni en emploi, ni en études, ni en formation (NEET).

Le Covid-19 et la crise économique de 2020 touchent de plein fouet les jeunes et leur entrée dans le monde des métiers. La part de NEET en France a augmenté de 1,1 point en 2020 (Insee).

Le taux de chômage des jeunes en Europe s’élève à 17,1% contre 15% avant la crise. En France, il est de 19%. Selon les données d’Eurostat, 10% des 15-24 ans en Europe sont des décrocheurs, et 12,5% des 15-29 ans. En France, le taux est de 13% des 15-29 ans.

De même, les difficultés rencontrées par les jeunes (compétences de base, mobilité, santé, logement, maîtrise du numérique…) ne favorisent pas leur insertion professionnelle. 

Le risque de pauvreté des jeunes de 15-29 ans s’élève à 20,5% contre 16,8% pour l’ensemble de la population (source Eurostat). Plus que jamais, l’accompagnement et la formation des jeunes en situation de décrochage scolaire est essentielle pour lutter contre l’exclusion sociale.

separator

Objectif : lutter contre le décrochage scolaire et accompagner les jeunes sans diplôme et sans qualification.

La caractéristique forte du dispositif des Écoles de la 2e Chance est de se concentrer sur des franges de la population particulièrement fragilisées : de jeunes adultes, sortis sans diplôme des systèmes d’enseignement classiques et qui doivent, aujourd’hui, faire face à des difficultés sociales et humaines marquées.

Le Livre Blanc, Enseigner et apprendre – Vers la société cognitive énonce notamment 3 grands principes sur lesquels les Écoles de la 2e Chance fondent leur fonctionnement

  1. Faire plus pour tenir compte de leur situation sociale et de leur sentiment d’exclusion
  2. Associer dès le départ les entreprises à l’effort de formation, en particulier de formation professionnelle
  3. Utiliser des pédagogies actives facilitant la mise en action plutôt que l’apprentissage passif
3 stagiaires en discussion

Brève historique du Réseau E2C

10 Écoles de la 2e Chance sont ainsi créées en Europe entre 1997 et 2000 dont la première en France, à Marseille. L’E2C de Marseille a accueilli ses premiers stagiaires en 1998.

Après la première expérience de Marseille, Mulhouse rejoint le mouvement en 2000, la Champagne-Ardenne et la Seine-Saint-Denis en 2002. Rejointes par de nouvelles structures en Essonne et en Midi-Pyrénées, ces Écoles signent aux côtés d’Édith CRESSON, Présidente de la Fondation Édith CRESSON pour les Écoles de la 2e Chance, une « Charte des Principes Fondamentaux » et créent l’association « Réseau des Écoles de la 2Chance » en 2004. La Charte des Principes Fondamentaux, que chaque nouvelle École se doit de signer et d’appliquer, résume la démarche et les méthodes qui fondent le dispositif E2C.

Fondation Edith CRESSON pour les E2C (logo 300 dpi)

La Fondation Édith CRESSON pour les E2C 

Présidée par Édith CRESSON, la Fondation Édith CRESSON pour les Écoles de la 2e Chance est un partenaire engagé du Réseau E2C France et un soutien constant des Écoles de la 2e Chance. Elle participe au financement de projets culturels, sociaux ou pédagogiques dans le but de favoriser l’intégration sociale, l’insertion professionnelle et l’ouverture sur la société des jeunes.

L’expérimentation positive des E2C a conduit en 2006 à la publication d’un guide pour l’essaimage du dispositif, et en 2007-2008, à la promulgation de textes législatifs et réglementaires, qui garantissent un cadre national aux écoles. En effet, l’article L 214 14 du Code de l’Éducation (Loi 2007-297 du 5 mars 2007) et son décret d’application (n° 2007-1756 du 13 décembre 2007) concernant les Écoles de la 2e Chance, a témoigné de la volonté du législateur de soutenir et d’institutionnaliser le dispositif.

Le dispositif E2C est un acteur incontournable pour l’insertion des jeunes sans qualification ni emploi, en s’appuyant sur un triptyque basé sur l’acquisition de compétences, l’expérience en entreprise et l’accompagnement à l’inclusion. Ses résultats positifs, cités en exemple dans plusieurs études et rapports institutionnels, ont conduit à des propositions de développement dans le cadre du Grand Plan d’Investissement 2018-2022 du Gouvernement. Une convention de financement a été signé le 30 mars 2018, avec la ministre du Travail, se déclinant en 3 axes :

  • le financement de nouveaux parcours entre 2019 et 2022 ;
  • un soutien à la mise en œuvre de l’Approche par compétences ;
  • et à l’ingénierie des Systèmes d’Information du Réseau E2C France.
Ministère du Travail

Un dispositif institutionnalisé, reconnu par l’État

La loi (article L.214-14 du Code de l’Éducation : loi n° 2007-295 du 5 mars 2007 modifié par la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle) précise que les Écoles de la 2e Chance proposent une formation à des jeunes dépourvus de qualification professionnelle ou de diplôme.

Dans le prolongement de la loi, son décret d’application  fixe les conditions d’habilitation du label École de la 2e Chance. En accord avec les Ministères chargés de l’Éducation et de l’Emploi, l’association Réseau E2C France est habilitée à décerner ce label à de nouvelles Écoles en fonction de leur conformité au cahier des charges. Le label, élevé au rang législatif, est délivré pour une durée de quatre ans renouvelable.

separator

Missions et valeurs des E2C : Donner aux jeunes décrocheurs les moyens de réussir

À qui s'adresse le dispositif E2C ?

Groupe de stagiaires E2C

Les Écoles de la 2e Chance accueillent un public jeune en voie d’exclusion qui souhaite accéder à un métier choisi, soit par une formation soit par un accès direct à l’emploi :

  • entre 16 et 25 ans (Moyenne d’âge : 20 ans)
  • sans qualification (90% n’ont pas de BEP/CAP validé)
  • sans emploi (87% n’ont aucune expérience professionnelle et 6% sont demandeurs d’emploi depuis plus d’un an)
  • femmes et hommes (48% de femmes)
  • de nationalité française ou étrangère en situation régulière
  • pour un parcours variant de 4 à 18 mois (durée moyenne : 7 mois)

(Chiffres 2020)

Les E2C en France : une vocation assumée

L’accompagnement des jeunes sans qualification et sans emploi motivés pour acquérir les compétences nécessaires à leur intégration sociale, citoyenne et professionnelle

Structures indépendantes, érigées sur un fort ancrage local, elles construisent des partenariats avec les entreprises et l’ensemble des acteurs de l’insertion. Elles doivent également mettre en place impérativement des moyens dédiés.

Chaque stagiaire bénéficie d’un parcours individualisé et en alternance pour son entrée dans le monde des métiers.

Les jeunes qui intègrent une E2C ont un statut de stagiaire de la formation professionnelle et perçoivent une rémunération en moyenne de 500€ par mois, financée par la Région (montant variable selon la situation du jeune et incluant la protection sociale).

Les 4 piliers fondamentaux aux E2C

Les 4 piliers fondamentaux des E2C

Les organes de gestion du Réseau E2C France

Le Conseil d’Administration est l’organe exécutif, il assure la fonction de « Comité de suivi du Label » prévu par le processus de labellisation. Il se compose de 13 membres élus tous les 3 ans.

Le Comité Stratégique élabore et propose la stratégie du Réseau E2C France, participe à la promotion du concept et assure sa pérennité auprès des autorités nationales compétentes. Il se compose de 11 membres, issus du Réseau et de ses partenaires.

  • Président : Alexandre SCHAJER (Président de l’E2C Champagne-Ardenne)
  • 1ère Vice-Présidente : Sonia CICCIONE (Directrice de l’E2C Marseille)
  • 2e Vice-Présidente : Emmanuelle DELEFLIE (Présidente de l’E2C de la Réunion)
  • 3e Vice-Présidente : Jean-Marc HEYBERGER (Président de l’E2C Nord Franche-Comté)
  • Trésorier : Hervé COUE (Directeur de l’E2C Seine-Saint-Denis)
  • Secrétaire : Franck DEGRASSE (Directeur de l’E2C Artois)
  • Administrateurs :
    • Pascale BOUYSSET (Directrice de l’E2C Rhône Lyon Métropole)
    • Dominique CARPENTIER (Président de l’E2C Grand Amiénois)
    • Christophe INGRAND (Directeur E2C Charente et Poitou)
    • Sylvie MEYER (Directrice E2C Loire)
    • Fabien LO PINTO (Directeur de l’E2C Lorraine)
    • Jean SERROR (Directeur E2C Val-de-Marne)
    • Keïta STEPHENSON (Président E2C Guyane)
  • Sonia CICCIONE (Directrice de l’E2C Marseille)
  • Jean-François CLAIS (Directeur de l’E2C Côte d’Opale)
  • Édith CRESSON (Présidente de l’E2C Charente & Poitou et Présidente de la Fondation Édith CRESSON pour les E2C)
  • Gilles DOLOR (Directeur E2C Guyane)
  • Jean-Roger REGNIER (Président de l’E2C Rhône Lyon Métropole)
  • Jean-Pierre ROSSIGNOL (Président de l’E2C Nièvre)
  • Alexandre SCHAJER (Président de l’E2C en Champagne-Ardenne)
  • Rodolphe THOMAS (Président E2C Normandie)
  • Olivier TIRADON (Vice-Président E2C Savoie)
  • Laurent VITOUX (Président E2C Grand Lille)
Alexandre SCHAJER, Président du Réseau E2C France

Le mot du président Alexandre SCHAJER

“Quand un jeune a quitté l’école sans diplôme, il est souvent difficile pour lui de reprendre le chemin de la formation ou d’accéder à un emploi. Les Écoles de la 2e Chance (E2C) ont développé des pratiques innovantes pour proposer un accompagnement global et individualisé, adapté aux attentes du marché de l’emploi en constante évolution, pour favoriser l’employabilité des jeunes sans qualification via le développement de compétences clés. Les E2C capitaliseront sur le renforcement de leur expertise en matière de distanciel pour diversifier leur offre de formation et répondre, à terme, à de nouveaux besoins. Nous sommes confrontés à de profondes mutations et le soutien de nos partenaires sera essentiel.

Organisation du Réseau E2C France

L’association Réseau des Écoles de la 2e  chance est composée des Écoles membres représentées au sein de son Assemblée générale et Conseil d’administration. Elle a la particularité d’avoir un fonctionnement participatif et collaboratif de l’ensemble des directions et présidences d’E2C. L’Association s’appuie également sur une structure permanente légère.

  • Directeur Général : Cyrille COHAS-BOGEY
  • Secrétaire Général  : Sébastien KISS
  • Chargé de mission Développement : Sylvain PETRY
  • Chargé de mission Partenariats : Lucas SAGEOT-CHOMEL
  • Directeur de la qualité : Alexandre PONCELET
  • Chargée de projet qualité : Laura DEMONGEOT
  • Responsable du développement des Connaissances : Rémi BRIFFOX
  • Responsable Communication et Community Management : Marlène GLOAGUEN
  • Assistante administrative : Natacha MARCHAND
Offre de service Réseau E2C France

Le déploiement d'une expertise

Le Réseau E2C France est un organe technique développé autour de 6 grands domaines de compétences :

  • “Qualité” : gestion du processus de labellisation, garantie de respect du cahier des charges, contrôle et suivi des données d’activité, système de veille ;
  • Professionnalisation des équipes : gestion des connaissances, partage de pratiques, gestion du catalogue de formation pour les professionnels, organisation d’événements (webinaires, workshops, colloque) ;
  •  Pédagogie : gestion de l’Attestation de Compétences Acquises, développement de projets pédagogiques, pilotage de la démarche de recherche et d’innovation   ;
  • Structuration des partenariats : Prospection des entreprises et fondations, élaboration de conventions et bilan des partenariats ;
  • Études et développement : Études de faisabilité de création d’E2C, accompagnement des membres, gestion des données financières, études et enquêtes ;
  • Communication interne /externe : Community management, relations publiques et relations presse, gestion des documents d’information