La particularité des Écoles de la 2e Chance (E2C)

En passant de 1 428 jeunes accueillis en 2004, année de création du Réseau, à plus de 15 000 en 2018, les Écoles de la 2e Chance (E2C) ont multiplié par 10 leurs efforts d’accompagnement des jeunes sans qualification et sans emploi vers une intégration sociale, citoyenne et professionnelle durable.

79% des jeunes des E2C ne disposent pas de diplôme équivalent à un CAP ou un BEP

Des parcours de l’ordre de 4 à 18 mois (durée moyenne 6,2 mois)

80% des jeunes effectuent un parcours complet

53
membres du Réseau E2C
130
sites-Écoles
12
Régions
57
Départements
5
Régions ultrapériphériques
100000
Jeunes passés par les E2C

DES SOLUTIONS INDIVIDUALISÉES POUR CHAQUE STAGIAIRE

Le seul critère pour intégrer une E2C est la motivation. L’essentiel tient à la détermination du jeune à s’engager dans une dynamique d’insertion pour construire son projet professionnel. Il l’ébauche en rentrant à l’école, il le valide étape par étape, à son rythme. L’École de la 2e Chance est là pour l’aider à le concrétiser en lui ouvrant les portes du monde de l’entreprise.

UN TAUX DE RÉUSSITE STABLE

Trois à six semaines après leur arrivée, les stagiaires doivent signer un contrat d’engagement. Certains ne souhaitent pas alors s’engager et abandonnent l’École, souvent du fait de difficultés rencontrées (précarité, situations d’échec, situation familiale …). Le premier critère de résultat positif de l’École est donc la stabilisation des stagiaires dans leur parcours de formation. En 2018, 80% d’entre eux ont pu bénéficier d’un parcours complet à l’E2C, d’une durée moyenne de 6 mois.

 

Dans un contexte économique et social difficile pour les jeunes en décrochage scolaire, les Écoles de la 2e Chance ont réussi à maintenir leur taux de sorties positives des stagiaires (60% des stagiaires ont accédé à un emploi ou une formation qualifiante) ainsi que la durabilité des sorties positives.

Un suivi post-parcours qui stabilise l’insertion des jeunes

Le suivi post-parcours est assuré pour une durée minimale obligatoire de 12 mois. Au terme de cet accompagnement, 66% des stagiaires sortis en 2017 bénéficient d’une situation favorable d’emploi (3 sorties positives sur 4) ou de formation qualifiante, auxquels s’ajoutent 17% de stagiaires en situation dynamique.

Résultats de l'activité 2018 - Réseau E2C France

La force du dispositif E2C est d’opérer sur un triptyque intégrant l’acquisition de compétences, l’expérience en entreprise et l’accompagnement à l’inclusion.

UN DISPOSITIF INTENSIF ADAPTÉ POUR FAVORISER L’INSERTION

  • Une remise à niveau dans les matières fondamentales : mathématiques, français, informatique,
  • Une reconquête de la confiance en soi via la valorisation des acquis et des progrès grâce à la construction d’un Portefeuille de Compétences.
  • Une série de stages pour la découverte de métiers et définir son choix professionnel,
  • Un accompagnement dans l’acquisition de compétences et une intégration personnalisée
  • Une ouverture aux activités de la cité et aux projets citoyens
  • L’obtention d’une Attestation de Compétences Acquises qui mesure les progrès accomplis à l’issue du parcours et favorise l’accès à l’emploi ou à une formation professionnelle
  • Un accompagnement post-formation des stagiaires au moins un après le parcours réalisé dans l’E2C

Focus sur les stages : Des expériences professionnelles dans des secteurs porteurs

Les filières choisies par les stagiaires correspondent aux secteurs d’activité qui recrutent. Voici quelques exemples de secteurs dans lesquels les stagiaires des E2C choisissent de réaliser leurs expériences professionnelles :

  • Le commerce
  • La distribution
  • L’hôtellerie, la restauration
  • Les métiers du BTP (bâtiment-travaux publics)
  • Les services ou l’aide à la personne

Les métiers de ces secteurs sont considérés comme “ouverts” aux jeunes qui seraient issus d’un parcours E2C. De plus, nombre de ces métiers sont accessibles par l’alternance (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation), l’un des objectifs majeurs que se fixent les E2C pour une sortie positive des jeunes à l’issue du cursus.

 

Développement soutenu des E2C

En forte progression depuis plus de 10 ans, le Réseau des E2C compte 130 sites-Écoles implantés dans 12 Régions, 56 départements et 5 régions ultrapériphériques. En 2018, les E2C ont accueilli plus de 15 000 jeunes, motivés par l’envie de repartir sur de nouvelles bases et de construire leur avenir professionnel.

 

Les Écoles de la 2e Chance accueillent en moyenne 120 jeunes, selon la taille de l’établissement d’accueil et son organisation.

 

Le Réseau E2C France poursuit son développement pour assurer une couverture plus homogène, afin d’accueillir plus de jeunes en difficultés et leur assurer une égalité d’accès au dispositif des E2C.