Résultats financiers 2019 des E2C : Une augmentation des produits en lien avec le développement des E2C

Le Réseau E2C France rend publics ses grands indicateurs financiers. L’activité d’accompagnement et de formation des E2C membres du Réseau E2C France représente, en 2019, un total de 85,8 M d’€, dont 90 % proviennent des 5 principaux financeurs. Cette activité, en hausse de 6 % par rapport à 2018, confirme une progression déjà amorcée en 2017. Le développement du Réseau se poursuit avec la création de nouvelles E2C, en lien avec l’augmentation des ressources. Les coûts restent maîtrisés, notamment le coût par jeune accueilli en légère baisse à 5 309 €.

 

Une augmentation des ressources en lien avec le développement des E2C

On observe sur l’année 2019, une augmentation de 6% du total des produits perçus par les E2C par rapport à 2018 (passage de 81,8 M d’€ à 85,8 M d’€ en 1 an). Cette hausse est notamment liée à la création de 11 nouveaux sites-E2C en 2019, accompagnés par l’État dans le cadre du Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC). Elle porte le total des jeunes accueillis dans les E2C à 15 631, sur 133 sites-Écoles.

Progression des sites et des produits sur 4 ans
Progression des sites-E2C et des produits sur 4 ans

5 financeurs principaux qui poursuivent leur accompagnement des E2C

À noter aussi une stabilité des 5 principaux financeurs qui regroupent 90% des produits. Il s’agit, d’une part, des Régions, qui représentent 31% des produits (+3,9 % par rapport à 2018) et qui prennent également en charge l’indemnisation des stagiaires de la formation professionnelle. D’autre part, le financement de l’État qui poursuit sa progression observée depuis quelques années (+ 5,4 % entre 2018 et 2019). Cette progression est due notamment au PIC qui vise la création de 2 000 places supplémentaires dans les E2C d’ici 2022.

Le Fonds Social Européen (FSE) ainsi que les Collectivités territoriales poursuivent aussi leur accompagnement du développement des E2C (respectivement 14,3 % et 10,1 % du total des produits).

La participation des entreprises est en constante progression depuis 2017, et représente une ressource importante pour les E2C (5 M d’€ en 2019), via la taxe d’apprentissage.

5 principaux financeurs des E2C en 2019
Part des 5 principaux financeurs des E2C en 2019

 

Un coût par jeune en légère baisse

On remarque une diminution du coût par jeune, passant de 5 340 € en 2018 à 5 309 € en 2019 (soit une baisse de 0,6%). Alors qu’il était de 5 300 € en 2009, son évolution sur les 10 dernières années s’est limitée à 1 % quand l’inflation sur la période est estimée à 11,8 %. Avec le développement des E2C sur le territoire national, une tendance à l’homogénéisation du coût par jeune entre les régions se confirme.

 

Une stabilité globale des charges d’exploitation

La masse salariale reste la principale charge des E2C. Celle-ci diminue cependant de 2,4 points ( de 52,9 M d’€ en 2018 à 52,8 M d’€ en 2019), malgré une augmentation du nombre de stagiaires accompagnés (+ 4% en 1 an).

Les charges concernant les achats et frais administratifs sont stables alors que les frais et animations pédagogiques, ainsi que les frais de locaux et d’entretien sont en légère augmentation (+ 0,3 point en 2019). Les autres charges, notamment la valorisation du bénévolat, sont en augmentation de 2 points, pour atteindre 8,8 M d’€ en 2019.

 


« Les principaux indicateurs financiers de l’activité 2019 confirment la poursuite du développement du réseau des E2C, avec le soutien constant des principaux financeurs dont l’État, via le Plan d’Investissement dans les Compétences. Le déploiement du maillage territorial des E2C (+14% sur 4 ans), avec 133 sites-Écoles en 2019, a entraîné une hausse des ressources (+9% sur 4 ans) du fait de la création de nouvelles Écoles. De même, on observe une tendance à l’homogénéisation du coût par jeune entre les régions. Si les projets de développement ont été ralentis en 2020 du fait de la crise sanitaire, de nouvelles perspectives sont à l’étude d’ici 2021. Le dispositif E2C, en constante progression depuis sa création, avec des résultats positifs d’insertion, confirme sa place en tant qu’acteur incontournable dans l’accompagnement des jeunes sans qualification. »
Alexandre SCHAJER, Président du Réseau E2C France