Le gouvernement soutient les E2C pour l’insertion des jeunes en difficulté

Cette année marque un tournant fort dans le déploiement national du dispositif E2C France et dans le développement de nouvelles stratégies pour renforcer les actions en faveur de l’insertion des jeunes sans qualification ni emploi. Ce développement s’inscrit dans le cadre de deux nouveaux plans mis en place par le gouvernement, pour remettre sur la voie de l’emploi les jeunes peu ou pas qualifiés, qui impliquent un soutien aux E2C.

Dans le cadre du Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC)

Lors des 20 ans du dispositif E2C, organisé en juin dernier, la ministre du Travail a annoncé que le gouvernement allait renforcer son soutien pour accompagner le développement des Écoles de la 2Chance : “L’École de la 2e chance, c’est 60 % de jeunes qui n’avaient aucun diplôme et qui retrouvent un emploi ou une qualification ! Avec le PIC, amplifions toutes les initiatives qui fonctionnent. Encourageons nos jeunes talents !”. “Nul n’est inemployable ! Au moment où la croissance repart, nous avons besoin d’initiatives innovantes.” Cette annonce de Muriel Pénicaud a été réaffirmée lors du dernier comité plénier du PIC qui s’est réuni cet été et qui officiellement validé ce chantier.

Discours de M.Penicaud pour les 20 ans du dispositif E2C France
Discours de M.Penicaud pour les 20 ans du dispositif E2C France à l’E2C Marseille

 

Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté

Le jeudi 13 septembre dernier, Emmanuel MACRON a présenté la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, notamment l’obligation de formation jusqu’à 18 ans, dans laquelle les E2C ont été citées :

«C’est pourquoi j’ai décidé qu’une obligation de formation jusqu’à 18 ans serait mise en place. L’objectif est clair : aucun jeune de moins de 18 ans ne pourra se trouver sans solution et devra être, soit scolarisé, soit en formation, soit en emploi ; cette obligation de formation, qui entrera en vigueur à la rentrée 2020, se traduira, d’abord par un repérage massif de ces jeunes, le suivi par l’Education nationale de ceux qu’on appelle les décrocheurs scolaires, qui se fait aujourd’hui au mieux deux fois par an, se fera désormais en continu. Une prise de contact systématique avec ces jeunes par les missions locales qui convoqueront les jeunes concernés, et une obligation pour les missions locales de proposer aux jeunes une solution que nous accompagnerons. (…)

(…) Pour que cette obligation soit crédible, les solutions destinées aux jeunes seront massivement développées dans le cadre de cette stratégie, avec l’augmentation des propositions de scolarisation, dans le cadre des écoles de la Deuxième chance, le développement des formations dans le cadre du plan d’investissement dans les compétences, des solutions d’apprentissage, que la ministre a fortement promises, et nous voyons d’ores et déjà que l’engagement du gouvernement, des collectivités territoriales, de toute la nation en la matière, donne ses premiers effets, en cette rentrée scolaire, les jeunes qui sortent de 3ème se sont beaucoup plus inscrits dans les filières d’apprentissage, plus 40 %. »

À cette occasion, découvrez le reportage réalisé par Canal+, pour l’émission “L’info du vrai” (à partir de la 35e minute) :

 

Canal, l info du vrai du 13 septembre 2018
Canal+, L’ info du vrai du 13 septembre 2018 sur le dispositif E2C dans le cadre du plan pauvreté