Une coopération européenne entre plusieurs acteurs œuvrant pour l’insertion des jeunes sans qualification

Le Réseau E2C France et l’Institut Européen de Coopération et de Développement ont signé un accord de coopération interne, « l’Accord », dans le cadre du déploiement du projet de partenariat multi-bénéficiaires du programme Erasmus +. Cet accord s’inscrit dans le cadre du réseau Méditerranée Nouvelle Chance » MedNC », rassemblant des acteurs œuvrant en faveur de l’insertion socioprofessionnelle des jeunes NEETs dans la zone euro-méditerranéenne. L’objectif de cette coopération est de favoriser la mutualisation des bonnes pratiques et des expériences réussies de chaque acteur.

MedNC

Favoriser les échanges de bonnes pratiques dans l’UE pour l’insertion des jeunes

Conçu comme une plateforme transnationale d’échanges de savoir-faire, de réflexion sur les méthodes novatrices et sur les actions de la société civile au regard des besoins du secteur productif, ce partenariat vise à contribuer au renforcement des capacités des acteurs de l’insertion socioprofessionnelle dans la zone euro-méditerranéenne et à permettre d’identifier et de partager des initiatives locales innovantes et réplicables.

L’objectif de cette coopération européenne est de renforcer les compétences clés et l’inclusion sociale des jeunes en situation de décrochage scolaire.

Plusieurs moyens seront mis en place afin d’atteindre cet objectif :

  • Organisation de 2 conférences annuelles d’une durée de 3 jours, réunissant tous les membres du réseau MedNC ;
  • Organisation de 5 formations au profit d’au moins 10 personnes chacune ;
  • Organisation de 3 réunions transnationales réunissant les membres du partenariat stratégique ;
  • Réalisation d’un mapping recensant les dispositifs et les meilleures pratiques relatifs à l’insertion socioprofessionnelle des jeunes NEETs dans la zone euro-méditerranéenne ;
  • Mise en place d’1 plateforme d’échange d’informations ;
  • Validation et mise en place d’une liste d’indicateurs permettant de mesurer l‘insertion par au moins 50% des partenaires ;
  • Production d’un rapport annuel à l’issue de ce partenariat d’une durée d’un an et demi.

Ce projet est cofinancé par le programme Erasmus + de l’Union Européenne.