Melissa, ancienne stagiaire E2C 93

Mélissa, en CAP petite enfance et ancienne stagiaire E2C Seine-Saint-Denis

L’E2C, je la recommande car c’est vraiment une école où l’on peut se sentir à l’aise. C’est la seule école où je reviens une fois par mois. On nous aide pour nos dossiers. Quand la formation est finie, ils ne nous jettent pas à la porte sans prendre de nouvelles.

 

Je suis Mélissa, une ancienne stagiaire de l’E2C Seine-Saint-Denis. J’ai 22 ans. Actuellement, je suis en CAP petite enfance. Je suis venue ici, car j’ai dû arrêter une formation dans une école de gendarmerie en cours d’année. J’ai connu l’E2C par le biais d’un web. Personne ne m’en avait parlé. J’ai trouvé ça sur Google tout simplement.
Il y avait une pub, j’ai cliqué dessus. J’ai passé un entretien et commencé ma rentrée en septembre 2017.

Un parcours E2C pour construire mon projet professionnel

J’ai effectué plusieurs stages. Au début, mon projet professionnel consistait à devenir monitrice d’équitation. J’ai donc cherché plusieurs stages dans le domaine du cheval. Mon premier stage a eu lieu au centre équestre de La Courneuve. Ça s’est très bien passé, mis à part un petit accident. A la suite de cet accident de cheval, on m’a fait savoir que je ne pourrai plus monter. Par conséquent,
j’ai dû me réorienter vers un autre projet professionnel. Je ne savais même plus où je mettais les pieds. Je me suis finalement lancée dans le projet « Petite Enfance » sans trop savoir vers quoi je m’orientais. Mais ce qui est bien justement à l’E2C, c’est que l’on peut s’essayer à différents métiers et secteurs d’activité par le biais des stages. En faisant des stages dans plusieurs domaines, j’ai fini par savoir où je voulais aller. Tous les stages que j’ai réalisés, n’avaient rien à voir avec mon projet professionnel initial. J’en ai fait en secrétariat médical et un dans la boulangerie où je suis restée seulement une journée. En réalisant mon stage dans la crèche des « trois pommes », j’ai su que la petite enfance était un métier fait pour moi. Et pourtant, c’est très loin de ce qui m’animait en venant à l’E2C Seine-Saint-Denis.

Un accompagnement pour accéder à la formation diplômante de son choix

Actuellement, je suis en CAP Petite Enfance et je prépare le concours d’Auxiliaire. Il est possible de préparer les deux diplômes simultanément. Le concours d’Auxiliaire permet d’atteindre des compétences supérieures et de s’orienter vers la maternité. On s’occupe des tous petits. Je reviens souvent ici car les formateurs m’ont beaucoup aidée. Lorsque je suis revenue du stage en centre équestre, je ne savais plus du tout quoi faire. Les formateurs sont venus me récupérer au plus bas pour m’aider un trouver un nouveau projet. Je pense surtout à Ugo qui m’a beaucoup aidée dans la recherche de stage. Il m’a aidée à trouver un stage en garderie. J’ai su où je me rendais. Ici, on m’a aidé à concrétiser mon projet. Quand j’ai su vers où je voulais aller, j’ai quitté l’école, c’était en mars 2018. C’est à ce moment-là, que j’ai débuté ma formation. J’ai commencé en septembre 2018, chez Zazen, en alternance. J’y suis actuellement et je finis en mai 2019. Mon année s’est très passée.

Pourquoi l’E2C?

L’E2C93 n’est pas une école comme les autres. C’est une école où l’on est suivi, une école où l’on est soutenu. Quand il y a des moments difficiles, les formateurs sont toujours là. On peut changer de sujets et de projets. On peut aller voir tous les formateurs. Ma référente était Sandrine, pourtant c’est vers Ugo que je me suis dirigée. Même si on a un formateur référent, tous sont mobilisés pour nous soutenir. L’E2C, je la recommande car c’est vraiment une école où l’on peut se sentir à l’aise. C’est la seule école où je reviens une fois par mois. On nous aide pour nos dossiers. Quand la
formation est finie, ils ne nous jettent pas à la porte sans prendre de nouvelles. Il y a un toujours un  suivi. Je la recommande vivement pour les jeunes qui ont un projet ou qui veulent s’essayer sur un projet. Comme moi, en arrivant ici. J’ai essayé, puis je suis reparti sur autre chose. Pour moi, la Petite Enfance, ce n’était pas ce que je voulais faire et pourtant j’y suis et j’y suis bien.