Alexandra

Alexandra, ancienne stagiaire de l’E2C Nièvre et en formation CAP

Je me présente Alexandra, ancienne stagiaire de l’E2C Nièvre, antenne Morvan.

J’ai 20 ans et je réside dans un petit village isolé.  A 16 ans j’ai souhaité arrêter les études car je trouvais cela ennuyeux. Je voulais travailler, être en entreprise, découvrir des métiers… Suivie par une éducatrice, elle m’a parlé du dispositif des Écoles de la 2e Chance. J’étais assez réticente, rien que le mot école me faisait peur…. J’ai toutefois souhaité rencontrer l’équipe de formateurs pour me faire une idée.

Au final, cela correspondait à mon objectif : découvrir des filières, avancer sur mon projet professionnel, tout en continuant à travailler  à mon rythme en mathématique et en français.

Tout n’a pas été simple, mais j’ai pu fixer mon projet : travailler avec des personnes âgées…Restait à trouver le diplôme le mieux adapté. J’ai été positionnée sur un CAPA SMR (CAP Agricole Service en milieu Rural), mais au bout de quelques mois j’ai quitté car pas assez prête, et certainement encore immature.

J’ai réintégré l’E2C, ou nous avons travaillé la confiance en soi,  rencontré des professionnels,  continué de réaliser des stages pour accumuler de l’expérience et développer mes compétences. De plus à l’E2C, j’ai eu l’opportunité d’apprendre le code de la route et cela m’a énormément aidé à l’obtention de ce dernier (je l’ai validé, deux mois après mon inscription en autoécole).

L’E2C Nièvre m’a également permis de voyager grâce à un projet pédagogique : naviguer une semaine sur un bateau trois mats autour des iles Anglo- Normandes et vivre au quotidien la vie de marin avec ses bons et mauvais côtés… nous étions en vase clos et ce projet m’a permis de vraiment  échanger avec mes formateurs, de me poser les bonnes questions  et donc de grandir : une expérience personnellement riche et inoubliable !!!

J’ai intégré une formation CAPA SAPVER (CAP Agricole Services Aux Personnes et Vente en Espace Rural) au CFPPA du Morvan de Château Chinon, en septembre 2016, toujours avec l’idée de travailler plus tard  avec des seniors.

A ce jour,  j’ai validé tous les modules de l’examen, il ne me reste que la partie professionnelle à valider mais les nombreuses expériences du passé (les différents stages réalisés avec l’E2C) me permettent d’être très optimiste pour la suite.

Lors de mon accompagnement avec l’E2C et la Mission locale, un parrain (un professionnel destiné à m’accompagner et  à m’aider dans ses démarches via ses contacts) m’a été attribué, il est responsable de structures pour personnes âgées. Dès l’obtention du diplôme, je pourrai donc travailler (c’est un accord entre lui et moi)… Il souhaite même m’accompagner à poursuivre  via un contrat de professionnalisation pour me qualifier comme aide-soignante par la suite.

Sans l’E2C, je ne serai jamais arrivée là où j’en suis : je suis en formation qualifiante avec une promesse d’embauche à la suite et la possibilité d’évoluer, j’ai grandi et pris de la maturité. Maintenant j’ai confiance en moi et ils m’ont aidé à me poser les bonnes questions pour mon avenir.

Je passe les voir et les  appelle régulièrement pour leur donner de mes nouvelles, je leur dois bien cela….