Avec 62% de sorties positives en 2016, les E2C confirment leur rôle auprès des jeunes les plus éloignés de l’emploi

Les Écoles de la 2e Chance (E2C) ont accueilli et accompagné 14 338 jeunes en 2016, sur l’ensemble du territoire français. L’accompagnement post-formation, allant jusqu’à 12 mois après la sortie des stagiaires, a permis d’élever le taux des sorties positives des stagiaires de 55% à 62%. Le profil des stagiaires témoigne de la forte mixité sociale en vigueur dans les E2C, notamment grâce à leur fort ancrage territorial.

Des sorties positives en hausse avec l’accompagnement post-formation

Au terme de leur parcours à l’École de la 2e Chance, d’une durée moyenne de 6,5 mois, 55% des stagiaires trouvent une situation d’emploi ou de formation. L’accompagnement post-formation, allant jusqu’à 12 mois après la sortie des stagiaires, augmente ce taux de sorties positives en le faisant passer à 62%. Les stagiaires bénéficient ainsi d’un accompagnement personnalisé pendant leur parcours et après leur sortie de l’E2C.

Des sorties positives en hausse avec l’accompagnement post-formation
Des sorties positives en hausse avec l’accompagnement post-formation

Les stages en alternance, d’une durée moyenne de 2,5 mois, permettent aux stagiaires de consolider leurs compétences professionnelles en parallèle de leurs savoirs de base (français, mathématique et informatique). Ce renforcement de l’employabilité permet à 85% des stagiaires en sortie positive de bénéficier d’une formation ou d’un emploi de plus de 6 mois.

Alexandre SCHAJER, président du Réseau E2C France
Alexandre SCHAJER

jkbhjb

jhbjh

Pour Alexandre SCHAJER, Président du Réseau E2C France :  » Chaque année, près de 100 000 jeunes sortent du système scolaire sans diplôme ni qualification et se retrouvent confrontés à la difficulté de rentrer dans le monde du travail. L’augmentation du taux d’insertion positif des stagiaires des E2C confirme le rôle majeur joué par les E2C pour accompagner les jeunes les plus éloignés de l’emploi à trouver une situation stable et pérenne. »

.

.

mikjhgbjkljnjknjkln

L’École de la 2e Chance, un creuset social
La majorité des stagiaires n’a pas de CAP ou de BEP, ni même de première expérience professionnelle, avec un âge moyen de 20,3 ans. La diversité des profils accueillis montre que l’E2C est un lieu d’excellence de mixité sociale : 10 % sont des ruraux, 32 % sont issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville, 4 % souffrent d’un handicap, 12 % sont de nationalité extra européenne… La parité au sein des Écoles de la 2e Chance est aussi respectée puisque le public est composé à 50% de femmes.

L'E2C, un creuset social
L’E2C, un creuset social

Un renforcement du maillage national des E2C
Le dispositif compte actuellement 116 sites-écoles répartis dans 12 Régions et 56 départements en métropole et 4 ultrapériphériques. Le Réseau continue de progresser dans son maillage national avec le développement de nouveaux projets d’Écoles ou de sites (de 110 en 2015 à 116 en 2016). En 2017, de nouvelles Écoles renforceront la présence nationale des E2C.

Les E2C reconnues comme acteurs incontournables de l’insertion sociale, citoyenne et professionnelle, bénéficient d’un fort ancrage territorial. 22% des stagiaires intégrés à l’E2C se sont présentés de manière spontanée. Ces candidatures spontanées traduisent une image positive du dispositif des E2C auprès des jeunes décrocheurs.

Découvrez le rapport complet de l’activité 2016 des E2C : http://www.reseau-e2c.fr/wp-content/uploads/2017/04/Stats-2016-R%C3%A9seau-E2C-version-digitale.pdf