Des résultats 2015 positifs !

Image1

59% : c’est le taux de sorties positives en 2015 , il est à son plus haut niveau depuis 2009. Aussi, 71% des jeunes stagiaires ont trouvé une voie d’insertion, formation ou contrat de travail, qui les projette plus durablement vers l’emploi.

Des sorties positives plus élevées, plus pérennes : sur les stagiaires sortis de l’E2C en 2015, 71% (+ 3% sur 2014) ont bénéficié d’une sortie les engageant pour plus de 6 mois dans une voie professionnelle. Plus de 2 200 stagiaires ont repris une formation, souvent en alternance, ce qui leur permet de bénéficier d’un premier niveau de qualification ou de diplôme.

Le Réseau E2C France se déploie sur 110 sites dans 11 Régions, 51 Départements et 5 Ultra marins. En 2015, les E2C ont accueilli 14 575 stagiaires (+ 190 stagiaires sur 2014). Les projets d’ouverture en cours permettront de franchir le cap des 15 000 jeunes courant 2016, sous l’impulsion du Comité Interministériel « Egalité et Citoyenneté » de mars 2015.

 

 « Les E2C ont atteint leur plus haut niveau de sorties positives depuis 2009. 59% des stagiaires sortis ont trouvé une issue positive à leurs parcours. Notre croissance maîtrisée et soutenue sa focalise sur la qualité du dispositif sur l’ensemble du territoire national », Alexandre SCHAJER, Président du Réseau E2C France.

Malgré les difficultés rencontrées par le public (précarité, situations d’échec…), les E2C réussissent à stabiliser une très large majorité des stagiaires dans le dispositif. En 2015, 78% d’entre eux ont accompli un parcours complet à l’E2C, en moyenne 6 mois. 6% des parcours interrompus sont liés à des facteurs exogènes, sur lesquels l’École ne peut avoir de prise (raisons de santé, etc).

Le public des E2C montre depuis plusieurs années les mêmes caractéristiques : un faible niveau de diplômes (87% n’ont pas de CAP ou de BEP ; âge moyen de 20,5 ans ; légère majorité de femmes (52%). L’âge moyen des stagiaires tend à s’abaisser : en 2014, 44% des stagiaires avaient moins de 20 ans. En 2015, ce ratio s’élève à 46%.

En parallèle, la part de stagiaires ne bénéficiant d’aucune expérience professionnelle est en hausse, elle passe de 60% en 2014 à 66% pour 2015, montrant l’éloignement de plus en plus significatif des jeunes non diplômés du monde du travail.

Le nombre de jeunes demandeurs d’emplois, inscrits au Pôle Emploi, accuse une baisse de 2%, les jeunes qui se présentent à l’E2C sont clairement en marge des circuits d’insertion professionnelle et cette précarisation du public démontre bien la nécessité de dispositifs d’insertion hors des schémas traditionnels, pour capter et aider les jeunes les plus éloignés de l’emploi à trouver une situation stable et pérenne.

téléchargez la synthèse des résultats 2015 : Données 2015

Le communiqué de presse : CP Bilan 2015

Le concept des E2C est né en 1995 d’un programme européen, à l’initiative d’Édith Cresson, Commissaire Européen à l’Éducation. La première École en France a ainsi vu le jour à Marseille en 1997. Le Réseau E2C France a pour volonté de donner aux jeunes qui sont sortis du circuit scolaire sans diplôme en poche (150 000 tous les ans en France), une chance de réintégrer l’école, une école sur mesure dédiée à la construction d’un vrai projet professionnel. Les stagiaires sont aujourd’hui plus de 80 000 « anciens » à être passés par les Écoles de la 2e Chance.

En vidéo

http://www.dailymotion.com/playlist/x1h1da_adillamrabet_film-e2c/1

http://www.dailymotion.com/video/x24lusd_10-ans-reseau-des-ecoles-de-la-2e-chance_school