Nelida, E2C Seine Saint Denis

Nelida, ancienne stagiaire de l’E2C Seine-Saint-Denis, en poste dans une entreprise caritative en Angleterre

« Tout a commencé quand mes parents ont décidé de venir vivre en France. Je n’ai pas besoin de dire que je n’étais pas d’accord car ma vie au Portugal était complètement différente  à celle d’aujourd’hui – tout simplement parce que je n’avais pas à me préoccuper de quoique ce soit. Au début je voulais continuer mes études mais cela n’était plus possible car j’avais déjà 18 ans et de grosses difficultés avec la langue française. Après un an sans rien faire,  ma conseillère mission locale m’a parlé de L’E2C de Seine-Saint-Denis.

Au début je ne voulais pas,  je croyais que je n’allais jamais trouver ma place parmi les jeunes. J’étais très scolaire à l’époque et moi je voulais un lycée tout simplement. Avec le temps j’ai changé d’avis je me suis dit que j’allais essayer pour ne pas rester sans rien faire.

Dès mon premier jour j’étais très impressionnée par le professionnalisme des formateurs. Je crois que c’était ce côté-là qui m’a fait changer d’avis et continuer la formation.

Je me suis rapidement rendue  compte que c’était une école adaptée  aux personnes en difficultés. En fait y’a pas vraiment de restrictions c’est de l’autogestion, si tu viens en cours c’est bien, si tu ne viens pas c’est toi qui assumes les conséquences , c’est basé sur une confiance réciproque censée t’aider à mûrir en évitant le plus possible d’imposer des limites. Ce que je retiens de cette école, c’est la patience et le professionnalisme de son personnel. Les formateurs restent toujours à l’écoute du jeune et l’ensemble de l’école est organisée  de telle sorte qu’elle peut aider ceux qui ont eu des parcours difficiles comme le mien. Avec le temps j’ai commencé vite à développer mon français avec l’aide des cours au centre de L’E2C.
J’ai rencontré des gens incroyables avec qui j’ai gardé le contact jusqu’à aujourd’hui.

Grâce à cette formation j’ai pu trouver un centre de formation ou j’ai pu passer mon Bac ( Accueil Relation Client et Usagers) en alternance. Donc j’ai travaillé pendant deux ans avec la FNAC à PARIS.  Juillet 2017 j’ai eu mon Bac avec mention Bien. Avec beaucoup d’efforts personnels et grâce à cette mention,  j’ai eu la chance de candidater à un stage de six mois à l’étranger car il m’est nécessaire que je m’enrichisse de nouvelles expériences professionnelles. Ainsi ce stage est une chance pour pouvoir enrichir mon CV et me donner une première expérience significative à l’étranger, m’ouvrant la porte à de futures opportunités, sans oublier qu’il s’agit là d’une véritable opportunité pour développer mes compétences linguistiques en anglais. Donc j’ai été acceptée  et aujourd’hui je suis en Angleterre dans une entreprise caritative à but non lucratif dont l’objectif est de porter secours et assistance aux plus démunis.   

J’ai appris beaucoup de choses avec L’E2C mais il y a une que je vais jamais oublier: sortir de ma zone de confort. Nous pouvons rêver de ce que l’on souhaite faire où être toute la vie, mais cela est inutile si l’on ne fait pas tout pour y arriver. Sortir de sa zone de confort signifie traverser la zone d’apprentissage et conquérir la zone de panique pour moi c’était la langue, mais sortir de sa zone de confort permet aussi de l’élargir et de se développer.
Merci beaucoup à tous. »