Michel BLACHE, Chargé des Relations Sociétales chez Volvic, partenaire de l’E2C Auvergne

Un programme exemplaire dans une entreprise entièrement mobilisée

Symbole d’une Région, Volvic est une société ouverte et communicante, dont l’office de tourisme référence son bureau d’informations comme un incontournable du tourisme industriel. Une société exemplaire aussi en matière d’actions sociales. Diversité sociale, intégration des jeunes en alternance ; deux leitmotivs pour Michel BLACHE, Chargé des Relations Sociétales pour les 880 salariés, le 2e employeur agro alimentaire de la Région Auvergne.

L’E2C, Michel BLACHE connait bien depuis des années au sein du GEIQ EPI, un Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualité, dont Volvic a été cofondatrice en 1997 et qu’il préside aujourd’hui, avec mission d’aider les entreprises adhérentes à gérer l’alternance en accompagnant leurs jeunes dans leur réussite. Quand des entreprises ont des postes à pourvoir, le GEIQ EPI rentre systématiquement en contact avec l’E2C Auvergne.

Aujourd’hui, chez Volvic, 39 jeunes suivent une formation en alternance dans l’entreprise, ils forment 4,5% des effectifs permanents. Et Volvic adhère bien entendu, au programme Initiative 500 du Groupe Danone qui se fixe 3 ans pour accueillir 500 jeunes éloignés de l’emploi, sans qualification ni diplômes, dans les 24 sociétés du Groupe…

Chez Volvic, cette année, le mariage des deux dispositifs E2C et Initiative 500 a permis à 17 jeunes stagiaires E2C de rentrer dans l’entreprise. Un programme exemplaire qui a bénéficié de l’implication et de l’expérience de Volvic en matière de gestion de la diversité et de formation des jeunes.

Beaucoup de bonnes fées se sont penchées sur le berceau de ce projet E2C. La DRH bien sûr dès le départ, mais aussi des dizaines de salariés chez Volvic, et des élus de la Région et du Département, à l’occasion d’une cérémonie qui institutionnalise son démarrage. 17 jeunes stagiaires E2C ont reçu le soutien permanent de 27 parrains en entreprise qui les encadrent dans leur découverte, d’une médiatrice d’insertion issue du GEIQ EPI et d’une cinquantaine d’autres salariés volontaires, des opérateurs qui ont travaillé à leur côté et ont été associés au processus d’intégration des jeunes élèves à chaque étape.

Pour les 17 jeunes, l’intégration a commencé par une période de pré-qualification de 16 semaines en alternance, 10 à l’E2C et 6 dans l’entreprise, sur un rythme de 3 fois 2 semaines chez Volvic. Chaque fin de quinzaine au sortir de l’entreprise, un passeport bilan est rempli pour mesurer les acquis et les axes de progrès et positionner les jeunes en formation sur un CAP ou un bac.

Cette période de pré-qualification a permis d’évaluer les stagiaires E2C, pour les intégrer dans la formation qualifiante adaptée à leur parcours et leur niveau de départ. Pour les métiers de la maintenance des installations de traitement de l’eau qu’ils préparent, réaliser une formation technique en alternance sur un site industriel à la pointe est forcément une expérience qui comptera dans leur parcours.

Un projet très encadré donc, pour garantir le succès des jeunes dans leur évolution : ils doivent rompre le cycle des échecs qu’ils ont pu connaitre par le passé et s’engager dans une voie constructive, et tout a été fait pour les y aider. C’est aussi un projet gratifiant de management pour tous ceux qui partagent cette aventure sur le terrain.