Un historique récent

Les Écoles de la 2e Chance sont nées d’un concept européen, issu des principes contenus dans le Livre Blanc « Enseigner et apprendre – Vers la société cognitive » présenté à l’initiative d’Édith Cresson, Commissaire Européen chargé de la Science, de la Recherche et du Développement, qui souhaitait favoriser l’intégration professionnelle et sociale durable des jeunes sortis du système éducatif sans qualification et sans emploi.

Après la première expérience de Marseille, Mulhouse en 2000, puis la région Champagne-Ardenne et la Seine Saint Denis, en 2002, suivent le mouvement. Bientôt rejointes par de nouvelles structures (en Essonne, en Auvergne, à Tours…), elles ont créé l’association « Réseau des Écoles de la 2e Chance en France » et publié une Charte des principes tirée de la mutualisation de leurs expériences en vue de promouvoir le concept, de faire progresser leurs pratiques pédagogiques et d’offrir un soutien technique pour la création de nouvelles Écoles.

L’expérimentation positive des E2C a conduit, en 2007 et 2008, à la promulgation de textes législatifs et réglementaires, qui garantissent un cadre textuel national aux Écoles.